Homenagem a Nelson Mandela

Reproduzo aqui o indispensável artigo de Patrick Le Hyaric, diretor de l’Humanité, em homenagem a Nelson Mandela

Le décès de Nelson Mandela (18 July 1918 – 5 December 2013)  nous plonge dans l’immensité d’une tristesse à la mesure de la joie que nous avions éprouvée le 11 février 1990. Ce jour là, sur les écrans, nous étions des millions dans le monde à le découvrir. Large sourire aux lèvres et le poing levé, il transpirait la beauté et la bonté. Fier et heureux d’une liberté si chèrement acquise après vingt sept années de bagne à Robben Island puis à Pollsmor. Il nous signifiait ainsi que le combat pour la justice et l’égalité se poursuivait. Ce fut le cas avec cette persévérance inouïe dont il fit preuve pour que se rassemblent sur un même territoire qu’il chérissait tant les ennemis d’hier, parmi lesquels ceux qui l’emprisonnèrent et firent tant souffrir son peuple. Sa vie toute entière est un exemple de ténacité, de volonté, de courage, d’intelligence politique hors du commun.

Courage. C’est ce mot qui revient sans cesse à l’esprit à l’évocation de cet homme, de ce militant, de ce chef d’Etat qui donna à la lutte contre le racisme,  contre la ségrégation et la négation de la personne humaine une dimension universelle. Au nom de l’égale dignité de tous les êtres humains, il a déconstruit l’ignoble régime de l’apartheid, se refusant à cultiver la haine et l’esprit de vengeance. Au contraire, sans relâche, il prôna la réconciliation, conscient que toute autre voie conduirait inexorablement à un bain de sang. Mandela, restera un grand maître pour de nombreuses générations. L’un de ces rares hommes qui transcendent une civilisation en lui faisant accomplir un pas de géant. Alors que le monde entier aujourd’hui pleure « Madiba », notre journal est fier d’avoir été à ses côtés dès les premiers jours. Il n’avait pas manqué de le saluer au lendemain de sa libération par ces mots simples et touchant: « L’Humanité a mené une longue campagne contre l’apartheid et pour ma libération ».

Nous partageons l’immense peine de ses proches, de ses compagnons de combat, des peuples de l’Afrique du Sud et du continent africain. Ce qu’il avait déclaré lors de sa plaidoirie au mois de novembre 1962, lors de son procès à Prétoria, dépasse la vérité : « Je pense avoir fait mon devoir envers mon peuple et aussi envers l’Afrique du Sud. Je suis sûr que la postérité me réhabilitera », avait-il dit. Au-delà, Nelson Mandela est « l’icône » de notre temps.

Toute la planète est en deuil. L’action, la vie de Nelson Mandela resteront à jamais au fronton de l’humanité.

***

Demain, samedi 6 décembre, édition spéciale “MANDELA” de l’Humanité

Dans les kiosques ou à partir du site internet http://www.humanite.fr
Nelson Mandela